EN TEMPS DE CONFINEMENT, VIVRE NOTRE FOI AUTREMENT

Dimanche 20 Décembre 2020 –  4 ème Dimanche de l’Avent – année B.
Méditation et liturgie familiale, voici des  pistes pour vivre notre foi autrement.

Ainsi, vous trouverez ci après : 
  • une méditation de l’Evangile proposée par Yannick Le Nouen , diacre , 
  • la proposition du diocèse : une liturgie familiale pour ce dimanche 
  • la possibilité de participer à la quête
  • les horaire de Noël à télécharger ici 
Notez que vous pouvez suivre en direct,  la messe célébrée en l’église Ste Thérèse à 11h00 
 à cette adresse :
————————————————————————————————-

MÉDITATION DE L’EVANGILE DU DIMANCHE 20 DÉCEMBRE

L’ACTUALITÉ ÉTERNELLE DE L’ANNONCIATION.

Comment entendre aujourd’hui l’Annonce de l’Ange Gabriel faite à Marie ?
Nous savons que notre société, totalement fascinée par le progrès scientifique, peut maintenant confier son destin à l’enfantement virginal.
Mais plus le voile de l’ignorance se déchire, plus le Monde s’interroge (plus ou moins consciemment) sur le sens de ce dépassement des limites.
Réjouissons-nous des progrès scientifiques et de voir un chemin s’ouvrir par nos propres forces. Cependant nous pouvons nous effrayer de constater que ce même chemin se referme à notre insu, derrière nous. Nous risquons ainsi de perdre la trace… Nous risquons de nous perdre, d’oublier qui nous sommes.
En vérité, les Évangiles restent et demeurent un trésor vital pour l’Homme dans sa quête de sens et de traces. Non pas comme une boussole qui montrerait le nord, mais comme un fil conducteur, une marque de confiance dans ce qui nous dépassera toujours : l’ouverture de la pensée vers l’ailleurs, vers le monde à venir.
Voici l’Annonciation qui révèle éternellement la vanité du sentiment de toute puissance, notamment dans la maîtrise tant du début que de la fin de la vie.
La lecture biblique nous propose un autre regard sur ce monde. L’Annonciation nous invite à choisir l’Espérance qui s’oppose au présent obsessionnel de la science au service de la toute puissance de l’Homme.
L’homme qui croit s’affranchir de son destin en le provoquant ou en pensant le maitriser, perd cette richesse de la Bonne Nouvelle, toujours tournée vers le Christ.
Ainsi, nous savons que la science peut désenchanter le monde. De même, nous ne pouvons pas ignorer que la religion peut courir le risque de se raidir dans une tradition immobile ou de s’aventurer dans une pseudo modernité, génératrice d’un syncrétisme qui se voudrait rassurant mais oublieux du Christ.
Or le Christ attend toujours notre disponibilité, Il attend que nous lui ouvrions la porte, Il attend que nous reprenions toujours à notre compte le “OUI” de Marie.
Ce OUI peut être encore celui d’une humanité reconnaissante de se savoir aimée, libre d’accepter Son Amour… Ce OUI demeure pour nous le OUI de notre liberté qui coopère à la grâce de Dieu présent en nous.
Dans tous nos choix, dans toutes nos décisions difficiles, le OUI de Marie nous indique, aujourd’hui encore et toujours, le chemin à suivre : celui du Christ, Prince de la Paix.
Marie, ton OUI garde mes pas.                             Marie, ton OUI soutient ma foi.
Dis-lui mes peines sur la route :                          Dis-lui mes craintes et mes doutes
Marie intercède pour moi !                                    Marie intercède pour moi !

 

Marie, ton OUI garde ma joie.                               Marie, ton OUI me fortifie
Dis-lui toute ma fidélité :                                       Dis-lui ma confiance, mon espoir
Marie intercède pour moi !                                     Marie intercède pour moi !
 
+ Diacre Jean Doussint + 
Annonciation – Eglise San Fermo – Vérone – Photo BW

Vous pouvez télécharger cette méditation ici 

 
 

 

Relisons le texte pour l’intérioriser et l’accueillir à notre tour

« Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils »          

 
 
 
 
Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 26-38)
En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

Liturgie familiale pour le

dimanche 20 décembre 2020

4ème dimanche de l’Avent

Téléchargez le document ici 

 


 


Les méditations des dimanches précédents  :

Dimanche 13 décembre 2020 : Méditation proposée par Yannick Le Nouen – Diacre
Dimanche 6 décembre 2020 : Méditation proposée par Daniel Lambert – Diacre
Dimanche 29 novembre 2020 : Méditation proposée par le père Boris Segla
Dimanche 22 novembre 2020 : Méditation proposée par le père Achille Waffo

———————————————————————————————————————

N’OUBLIEZ PAS LA QUÊTE !!!

Réouverture de la plate-forme quete.catholique.fr

Ce nouveau confinement empêche de nouveau nombre de catholiques de se rendre aux célébrations de leur paroisse et ainsi de participer à la quête. La quête, collectée chaque dimanche constitue l’une des principales ressources des paroisses et va connaître une baisse comme lors du premier confinement.

Comme lors du confinement du printemps dernier, la Conférence des évêques de France met en place à partir d’aujourd’hui une plateforme de don en ligne temporaire, sécurisée et accessible à l’adresse : quete.catholique.fr

Vous pouvez aussi aider votre diocèse par le denier ; dans ces temps difficiles la générosité doit continuer  Voir ici. 

Par avance MERCI !

————————————————————————————————-